Vient de paraître

Mai 68 et le PSU

La pensée, l’action et la représentation de Mai 68 dans le Parti Socialiste Unifié
Jean-Claude GILLET

Parmi l’imposante littérature dédiée à la période de mai-juin 1968, les ouvrages consacrés exclusivement aux liens entre le Parti Socialiste Unifié et le mouvement de transformation socio-politique de cette époque sont inexistants. Certes, des articles existent ici ou là, mais ils sont bien sûr limités dans leur objet, quelquefois partiaux, voire en manque d’informations.

L’existence de l’Institut Tribune Socialiste rassemblant les archives de très nombreux anciens camarades du PSU permet désormais d’ouvrir des documents inédits offrant avec la distance historique nécessaire la possibilité de retracer le parcours politique du PSU au coeur de ces événements. Et cela sans omettre bien sûr l’histoire antérieure, depuis le congrès de Paris en 1967 jusqu’au congrès de Dijon en 1969, tout en considérant que le parti restera marqué dans ses débats et ses actions ultérieurs par cette tentative plus ou moins armée de rupture avec le gaullisme et le système capitaliste, vers une société socialiste. Il a existé et il demeure que pour beaucoup d’acteurs et d’observateurs sont apparus un avant-mai et un après-mai 68.

Le lecteur pourra parcourir à travers les multiples documents produits par le PSU lui-même (textes, déclarations, communiqués, articles de presse, notes d’information, etc.), soit issus d’instances collectives (bureau, comité politique ou conseil et congrès nationaux), soit de militants ou de responsables à titre personnel, une tentative de synthèse de la pensée et de l’action de l’organisation au jour le jour, bref la représentation que le PSU, dans sa diversité, a engendré, en interaction avec les autres protagonistes de l’époque.

Bien sûr, l’ambition n’était pas de couvrir toutes les structures locales du PSU, ni toutes les organisations françaises (notamment politiques et syndicales), mais, pour le moins, de faire avancer la compréhension du rôle du PSU dans cette Histoire.

Jean-Claude Gillet a été professeur d’université. Il a milité au PSU, à l’UNEF (où dans les deux cas il a occupé des responsabilités nationales), dans des fédérations d’éducation populaire, dans des associations locales et syndicales. Il est toujours engagé aujourd’hui.
Depuis 2010, il a écrit, dirigé ou coordonné cinq ouvrages sur le PSU. parmi la vingtaine parue avec sa signature.

En couverture : les ouvriers en grève chez Hispano-Suiza à La Garenne-Colombes / photographie de Pierre Collombert / mise en page de Jean-François Chereau.

20,00 €

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :